Ag&Food Meet-Up, le rendez-vous de l’innovation en agroécologie

Le 4 Juin 2019, à Dijon, ce sont plus de 100 participants qui se sont pressés aux portes du siège de Dijon Métropole pour participer à L’Ag&Food Meet-Up. Organisé par AgrOnov et Vitagora, ce rendez-vous inédit est le premier événement business dédié à l’innovation en agroécologie, du champ à l’assiette.

Destiné à faciliter les échanges entre professionnels, l’Ag&Food Meet-Up s’est adressé à l’ensemble des acteurs de la filière : start-ups, PME, grands groupes, agriculteurs, acteurs économiques et acteurs de la recherche. L’événement a été réfléchi autour d’une problématique d’actualité : comment accélérer la transition agroécologique des systèmes agroalimentaires ?

L’Ag&Food a été conçu spécialement dans l’objectif de promouvoir les innovations répondant aux attentes des producteurs et des consommateurs et en lien avec l’agroécologie et les systèmes durables.

Cette journée était l’occasion idéale pour avoir une vision prospective des enjeux agricoles et alimentaires actuels, et s’inscrire dans une démarche de synergie autour de l’agroécologie, mais  aussi rencontrer des partenaires de choix. On retrouve ainsi les deux temps forts :

  • Une matinée de conférences pour donner une vision anticipée de l’innovation agricole, suivie d’une table ronde rassemblant les acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeur qui avait pour thème : « Comment l’AgTech peut accompagner la transition agroécologique et la valorisation des produits ? »
  • Des RDV Business durant l’après-midi entre start-ups, grands groupes, PME, acteurs de la recherche  et agriculteurs pour favoriser les rencontres, développer leurs projets et accroître leur visibilité.

Une vision prospective pour avancer ensemble

Comment innover en agriculture sans avoir une vision pointue des challenges que rencontrent les filières actuellement… mais aussi les challenges auxquels elles seront soumises demain ?

Les problématiques agroalimentaires sont complexes, d’un point de vue technique, mais pas uniquement. Les attentes sociétales et l’urgence environnementale font partie des challenges majeurs à relever.

Dans ce contexte, sept experts de la totalité de la filière, depuis la production dans les champs jusqu’à la perception des consommateurs, sont venus donner leur vision :

Guy Richard – INRA –  Délégué à l’expertise scientifique collective, à la prospective et aux études
Nicolas Munier-Jolain – INRA centre de Dijon
Laura Halupka
 – Cérélab
Dominique Bache – Robagri

Retrouvez le programme complet et tous les intervenants

Guy Richard,  Délégué  à l’Expertise Scientifique Collective, à la Prospective et aux Etudes (DEPE) à l’INRA, a débuté les interventions en insistant sur les principes de l’agroécologie : « Nous cherchons à nous appuyer sur les mécanismes naturels, inhérents à l’écosystème. Pour favoriser la diversification, tous les acteurs doivent se mobiliser de manière coordonnée pour actionner simultanément plusieurs leviers. » L’expert a ensuite insisté sur la manière d’appréhender l’agroécologie : « derrière l’agroécologie, il y a de nouveaux champs de savoir et des nouvelles manières de travailler. Il nous faut apprendre, personnellement et collectivement. Nous devons aller vers de nouvelles formes de reconnaissance de la multiperformance des formes d’agriculture. »

Si la réflexion globale permet d’établir des pistes de travail et des tendances de développement, ce sont bien sur les projets développés par et pour les territoires qui changent la donne de façon locale. Le projet I-Site « Agroécologie en BFC », tel que présenté par Laura Halupka et Nicolas Munier-Jolain, témoigne aussi de l’impact de l’implication des acteurs du territoire dans la transition agroécologique.

L’AgTech, un allié de choix…pour tous ?

La matinée s’est achevée par une table ronde rassemblant tous les intervenants, et autres acteurs de l’agroécologie en Bourgogne-Franche-Comté. Le thème de cette dernière était « Comment l’AgTech peut-elle accompagner la transition agroécologique et la valorisation des produits ? ».

Les visions de la robotique et du numérique dans l’agriculture se sont confrontées entre les experts. Si l’utilisation des technologies peut représenter un atout dans le pilotage et dans la réduction des intrants pour les uns, leurs impacts secondaires sont source de vigilance pour d’autres.

L’adhésion et l’accès des agriculteurs à ce types de solutions est une problématique centrale pour beaucoup de participants dans la salle à la vue des échanges. Un agriculteur dans la salle témoigne : « Je ne suis pas nostalgique du travail de mes parents : la réduction des tâches lourdes et répétitives grâce à des robots nous libère du temps pour un pilotage plus fin. Le métier n’a cessé d’évoluer ! » .

Les rencontres d’affaires

L’après-midi se sont déroulés près de 100 rdv BtoB entre les adhérents des réseaux Vitagora et AgrOnov. Entre projets d’élevage de précision, valorisation des données, management du changement, agro-écologie ou encore bien-être en élevage, les discussions ont été riches.

Elles ont par ailleurs pu s’appuyer sur les différentes technologies présentées dans un parcours de démonstration d’innovation AgTech, sélectionnées pour répondre à la question suivante  « Quelles nouvelles solutions au service de l’agro-écologie, depuis la production jusqu’à la valorisation des cultures ? » et en tenant compte des caractéristiques de l’agroécologie : performances environnementales, polyculture élevage, agriculture de précision, prise en compte des parties prenantes, garantie de la qualité, méthanisation et collectif, échange et apprentissage.

Les entreprises présentes dans le démonstrateur : Bioret Agri, Deaverde, Precisio, Usitab, Agri-Echange et MéthAnov.

Des technologies dont vous pouvez demander plus de détails ou renseignements auprès des équipes d’AgrOnov!

Ag&Food : le liant des territoires

Cette journée, riche en échanges, est ainsi venue souligner le dynamisme et la motivation d’une vision prospective des problématiques agroalimentaires, et tenter d’y apporter des réponses.

Frédéric Imbert, Directeur d’Agronov, rappelle l’importance de ces échanges entre professionnels. « Il était nécessaire pour nous de permettre à chacun de booster son projet grâce à un événement ouvert à tous, favorisant les rencontres et les échanges au service d’une agriculture durable. »

Pierre Guez, Président d’AgrOnov et de Vitagora souligne « Il faut que nous soyons soit un modèle, et que nous le dupliquions dans les autres territoires, voire à l’international ! »

Toutes les Actualités