Rétrospective : le regard de Matthieu Aubry

Matthieu Aubry, directeur délégué d’AgrOnov, reviens sur l’expérience de la mission d’affaires de septembre 2017.

A travers deux tribunes (publiées originellement dans Agriculture et Nouvelles technologies), Matthieu nous livre sa vision de cette expérience riche sur le sol nord-américain.

Start-ups et grands groupes font bouger l’AgTech !

La semaine dernière se tenait l’Ag Innovation Showcase, la conférence mondiale la plus exclusive dédiée aux innovations de l’AgTech. Cet événement international se déroulait à Saint-Louis dans le Missouri, au cœur du Midwest, grenier des Etats-Unis d’Amérique, du 11 au 13 septembre dernier.

Parmi les 500 participants triés sur le volet, start-ups et majors de l’agriculture mais aussi fonds d’investissement ont échangé leurs points de vue  pour créer des connexions et accélérer l’introduction de nouvelles solutions dans les fermes.

C’est là le premier constat observé pendant cet événement. Les start-ups ne sont pas les seules à se saisir de l’innovation dans le secteur agricole, de ses opportunités nouvelles et de ses gains potentiels considérables ; les grands groupes sont également à la manœuvre ! La recherche de création de valeur par l’innovation technologique, en particulier à travers l’agriculture de précision, est une préoccupation partagée par l’ensemble des acteurs du monde agricole : du paysan à la start-up en passant par les grands groupes et les fonds d’investissement, tous réfléchissent ensemble à la transition actuelle.

Retrouvez notre article sur le retour de la mission d’affaires

Volontarisme et pragmatisme des acteurs agricoles américains

Le pragmatisme des Américains en la matière est révélateur d’un état d’esprit unique. L’un des plus grands groupes agricoles mondiaux a ainsi ouvert la journée en démontrant sa force et sa volonté à investir dans l’innovation pour le futur de l’agriculture à l’échelle internationale. À cet élan s’associent depuis plusieurs années des investisseurs américains, qui n’hésitent pas à financer les start-ups qui vont dans le sens des priorités du marché, identifiés par les grands donneurs d’ordre. En témoigne ce chiffre : il y a 20 fois plus de fonds d’investissement américains dédiés à l’agriculture que nous en avons en France !

Les acteurs majeurs de l’industrie agricole sont tous impliqués dans des fonds d’investissement américains ou d’autres instruments qui permettent et facilitent l’open innovation entre des innovateurs et les grands groupes.

Quand on observe cette dynamique, il n’est pas étonnant de voir ainsi se concentrer l’innovation agricole mondiale dans le Midwest, et plus particulièrement à Saint-Louis. À méditer chez nous, Français, qui voyons dans ces grands groupes agricoles des pollueurs plutôt que des innovateurs.

Réveillons-nous ! Ces organisations sont les financeurs des innovations qui seront dans nos exploitations demain. Misons sur la diversité, la compétence et « l’intelligence collective » pour co-construire et façonner des projets au sein desquels chacune des parties intéressées (startups, grands groupes, agriculteurs, investisseurs, chercheurs) peut gagner plus que perdre.

Privilégions le pragmatisme à l’idéalisme et jouons collectif pour trouver des solutions concrètes aux problématiques rencontrées par les agriculteurs français.

Matthieu Aubry

Directeur délégué d’AgrOnov

Toutes les Actualités