- Agronov - https://agronov.com -

Les Rencontres Carbone

Pourquoi les Rencontres Carbone ?
Mise en place des démarches sur l’exploitation, labels, rôle des données numériques ou encore assurance des producteurs : les professionnels des filières de l’agriculture et de l’énergie sont en quête de solutions répondant à l’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050.

Les Rencontres Carbone ont proposé un programme taillé pour déterminer les enjeux, les évolutions, les cadres et les freins inhérents à ce sujet, afin de structurer le potentiel de l’agriculture en tant que levier dans le stockage du carbone. EDF [1], le Crédit Agricole [2] Champagne-Bourgogne, les Pépinières Naudet [3], Dijon Métropole [4] et la Région Bourgogne Franche-Comté [5] ont soutenu ce moment de témoignages, de retours d’expérience et de synergies.

Les Rencontres Carbone pour les acteurs du monde agricole

Philippe Lemanceau, Vice-Président de Dijon Métropole a ouvert la matinée avec le partage d’une vision globale de l’intégration d’une agriculture en perpétuelle réinvention. 

La matinée de conférence a vu se succéder un panel d’experts venus exprimer leur connaissance et l’état de l’art sur le sujet du carbone en agriculture, avec des intervenants tels qu’AXA Climate [6], Agrosolutions [7], Orange [8] , EDF [1] ou encore le Think Tank Agridées [9].

Les conférences ont apporté des pistes de solutions pour la neutralité carbone, mais également identifié les verrous actuels pour la démocratisation des démarches. La lourdeur des dossiers administratifs à monter a été soulignée par plusieurs types d’acteurs. Selon François Thierart de l’entreprise MyEasyFarm, [10] le besoin d’accompagnement est primordial : « Amortir ce travail administratif supplémentaire, cela peut en décourager. Se regrouper à plusieurs agriculteurs pourrait faciliter les démarches ». Des propos corroborés par Dominique Fournillon, agriculteur et viticulteur venu ce jour.

Ces témoignages ont été enrichis par une table ronde rassemblant coopératives, entreprises, experts et Alexandre Bachotet, élu au CER France. Des actions concrètes sont attendues pour favoriser la mise en place de ces démarches au sein des exploitations, y compris au niveau de l’aide au financement.

Le collectif pour atteindre les objectifs de neutralité

Des rendez-vous d’affaires ont eu lien avec les participants afin de créer le lien essentiel pour se saisir de la thématique à l’échelle de la filière. « Le mélange entre les agriculteurs, les entreprises et les spécialistes du carbone » ainsi que « la diversité des productions et du rôle de l’agriculture par rapport notamment à l’innovation » ont largement été salués par les participants. De son côté, Garance Moite, chargée RSE à Dijon Céréales [12]  souligne “la richesse des projets existants en Bourgogne Franche-Comté, qui mériteraient d’être davantage mis en avant”.

La valorisation du carbone séquestré par les activités agricoles est un réel levier économique pour l’exploitant en plus de son action en faveur de la transition climatique”, rapporte Christian Morel, élu au Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté, [5] “C’est une thématique dans laquelle tous les acteurs de la chaine de valeur ont un rôle à jouer”.

Des synergies au niveau du territoire qui voient le jour pour favoriser le transfert des démarches de neutralité carbone sur le terrain.