Le succès grandissant du cofarming

Le 25 janvier 2018, plus de 250 acteurs du monde agricole se sont rassemblés au #CoFarming Fest, première édition du nom, afin d’identifier ensemble des leviers permettant d’augmenter l’entraide et le partage de ressources entre agriculteurs.

C’est un succès indéniable pour le 1er #CoFarming Fest qui a fait salle comble au  Hub de BPI France, à Paris. Au programme, mini-conférences,  ateliers de réflexion thématiques « barcamps », et soirée networking.

Le co-farming, mais c’est quoi ?

#COFARMING est une association de start-ups françaises basées sur le modèle de plateforme numérique (Wefarmup, La Balle Ronde, FarmLeap, Echange Parcelle  et Agrifind). Le CoFarming consiste à valoriser la puissance d’internet en matière d’intermédiation pour mettre en relation les agriculteurs au-delà du simple voisinage. Le #CoFarming Fest consiste en une journée de rencontre,  d’échange et de co-construction de solutions rassemblant les acteurs du monde agricole autour de ces nouveaux modes de fonctionnement du domaine de l’économie collaborative.

Retrouvez le programme complet de la journée ici.

Les partenaires de l’événements :

Le Cofarming, la nouvelle dimension de l’entraide agricole ?

La notion collaborative n’est bien sûr pas nouvelle dans le monde agricole. La coopération est une pierre angulaire du métier d’agriculteur. Cependant, comme l’exprime Christophe Benavent, auteur du livre « Plateformes » aux Editions Fyp, « La plateformisation de l’économie débute tard dans le milieu agricole », malgré son caractère « historique ». L’émergence de nouvelles technologies et réseaux sociaux ouvre la porte à de nouveaux modes de fonctionnement, et supprime la distance entre les agriculteurs.

Pour Christophe Benavent  il est temps de développer un nouveau modèle. « L’économie du gaspillage n’a plus sa place aujourd’hui. Une nouvelle manière de réfléchir l’économie agricole doit voir le jour, plus résiliente, basée sur le partage et la collaboration à travers le montage de plateformes. La mobilisation des actifs sous-utilisés (matériel, savoir-faire…) est un des point clés de cette nouvelle économie collaborative ».

Si les réflexions et les actions sont déjà engagées dans cette voie, les agriculteurs auront bien entendu un rôle déterminant dans cette aventure. Jean-Baptiste Vervy, jeune agriculteur et Directeur Stratégie Digitale au Groupe FDSEA 51, veut secouer les agriculteurs et les OPA. « Il faut nous réveiller ! », annonce-t-il, « Le monde agricole est en constante évolution, et nous devons évoluer avec. »

Rémy Dumery, agriculteur connecté, témoigne : « L’impact du numérique entraine une réelle évolution du monde agricole. A l’époque de la Révolution Verte, de nouveaux outils ont été apportés à l’agriculteur, dont il a du se saisir et apprivoiser l’usage. Ce qui se passe actuellement est similaire. Comment nous organiser pour apprendre à maîtriser l’usage de ces nouvelles technologies ? ».

L’agriculteur, social et connecté ?

Outre les échanges et rencontres physiques au Hub de BPI France, #COFARMING a directement mis en pratique ses valeurs collaboratives pendant l’événement. Un live Youtube de qualité a permis à tous de pouvoir assister aux conférences de cette journée exceptionnelle. Les participants eux-mêmes ont pris les rênes de la médiatisation de cette initiative en hissant l’événement au second Top# sur twitter.

La présence sur site d’agri-youtubeurs et chroniqueurs prescripteurs renforce l’implication des participants dans le partage à l’ère du numérique.

Retrouvez la chronique de Thierry Baillet

Autre bonne surprise de l’événement : des participants non-professionnels sont venus assister aux conférences et prendre part aux ateliers par intérêt. Une preuve supplémentaire que l’agriculture et le collaboratif, ça rassemble !

#COFARMING – le retour

Face au succès et à l’engouement massif des acteurs autour de ce rassemblement, l’équipe de l’association annonce d’ores et déjà la 2nd édition du #COFARMINGFest en 2019.

  – Texte et images  : Mathilde Rivière

Toutes les Actualités