Nos actions

Nos projets

A propos du projet FILOLEMA

Filières locales basées sur les
légumineuses majeures

Le PEI (Partenariat Européen d’Innovation) FILOLEMA a pour objectif la création de
filières locales simples autour de la production laitière bovine à partir de la récolte
fractionnée de luzerne et de trèfle violet. L’objectif : apporter une réponse au besoin
d’indépendance en protéines végétales locales dans l’alimentation animale.
Plusieurs partenaires se sont associés autour de ce PEI Agri  : AgrOnov, Trust’Ing, la
Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire et l’Institut Agro Dijon. L’action est également
soutenue par la Chambre d’Agriculture de Bourgogne-Franche-Comté.

L’ambition du projet FILOLEMA

Ce projet se base sur deux objectifs :
➊ Renforcer l’autonomie protéique de l’élevage en réduisant la dépendance aux compléments azotés (importés et OGM).
➋ Utiliser des sources de protéines déjà présentes et naturellement adaptées aux sols et climats en France.

Pour atteindre ces objectifs, les acteurs de Bourgogne-Franche-Comté se sont rassemblés dans la création d’une filière laitière autonome au niveau de l’alimentation du
troupeau et fondée sur plusieurs aspects :
▶ la production locale des légumineuses majeures (luzerne et trèfle violet),
▶ leur récolte « fractionnée », une solution innovante, assuré par le recours à une machine agricole spéciale,
▶ leur transformation spécifique assurant l’obtention d’une matière première riche en MAT et d’une qualité constante
L’ambition derrière le PEI FILOLEMA est d’améliorer le revenu et la qualité de vie des éleveurs tout en renforçant la résilience de l’économie agricole ; ceci grâce à la
valorisation de pratique et de production présentant des bienfaits environnementaux intégrés dans une logique de filière.

A propos du projet FILOLEMA

Un vif intérêt des acteurs de la filière sur le sujet

Le projet a témoigné d’un vif intérêt en Région Bourgogne-Franche-Comté, notamment par sa complémentarité et les liens à créer avec les autres
projets régionaux qui traitent de l’autonomie protéique (GO PROTEIN, PROFILAIT, PAPSAAL, PSDR dont PROSYS et POEETE etc.).
Dès l’émergence, les acteurs agricoles ont affirmé leur intérêt (Dijon Céréales, Chambre d’Agriculture de Saône et Loire et de Côte d’Or, INRAe,
Institut Agro Dijon, etc.) sur ce projet dont l’innovation majeure se trouve être dans la récolte et les mélanges de fourrages pour constituer la ration.
La phase d’émergence a réalisé plusieurs démonstrations qui ont regroupé plus d’une cinquantaine de personnes (les agriculteurs, utilisateurs
finaux, les conseillers agricoles, les représentants de filières, mais aussi des entrepri