ACTUALITés

One Health, une seule santé : l’analyse d’AgrOnov

En février 2024, le Think tank Agridées publiait sa nouvelle note « One Health/Une seule santé : augmentée, territoriale, avec les agriculteurs ». Fruit de plus de 18 mois de travail de la part d’Agridées et du collectif d’experts animé par Marie-Cécile Damave, cette note offre un éclairage précieux sur les défis et les opportunités liés à cette approche intégrée de la santé.

AgrOnov a fait parti intégrante du groupe de travail mobilisé sur cette thématique et notamment présenté les synthèses de la première édition de la journée “Sol et Biosolutions : au service de la transition agricole” qui a eu lieu le 17 novembre 2022. L’occasion de rappeler l’importance du sol dans la santé des plantes et du climat, mais aussi d’exposer comment les biosolutions peuvent être un atout au concept « Une Seule Santé. » Cette collaboration entre experts a permis d’enrichir la réflexion sur les liens étroits entre la santé humaine, animale et environnementale, au cœur des enjeux contemporains.

Liselore Martin et Alexis Bruhat vous partagent les conclusions qui les ont le plus marquées.
Retrouvez la note complète ici : One Health/Une seule santé : augmentée, territoriale, avec les agriculteurs – Agridées (agridees.com)

One Health : comprendre le concept en agriculture

Si le concept d’Une Seule Santé reste avant tout anthropocentré, il reconnait que la santé humaine est interconnectée avec la santé animale et la santé de l’environnement, voire la santé planétaire. Le concept a encore du mal à se déployer concrètement sur le terrain, tant il est complexe. Il est vrai que, comparé à l’approche carbone qui s’est lancée de manière plutôt silotée, le concept One Health se veut global et holistique par définition. 

Dans le monde agricole, la porte d’entrée du concept One Health se fait le plus souvent par le biais de la santé animale. Sujet au centre des préoccupations des acteurs de l’élevage, il est également traité par des entreprises innovantes telles qu’OBIONE, adhérent du réseau AgrOnov basé à Mâcon qui travaille à l’amélioration du bien-être et de la santé animale au sein des exploitations. Une santé du troupeau qui a une influence sur les conditions de travail, le stress ressenti par l’animal et l’Homme, la charge de travail…et qui est donc en lien avec le bien-être de l’éleveur et sa santé psychologique.

Autre notion soulevée par la note d’Agridées : l’exposome, qui correspond à l’exposition du génome tout au long de sa vie à des facteurs non génétiques, qui viennent s’ajouter à l’effet génome et peuvent donc engendrer des impacts négatifs sur les santés. Cela explique notamment les inquiétudes sur le fameux « l’effet cocktail ». Les régimes alimentaires sont également questionnés par rapport aux différentes santés, les liens entre sol, plantes, biodiversité, santé, alimentation. Le rôle de l’agriculture et des agriculteurs est éminemment présent dans cette note, qui aborde aussi le rôle des acteurs dans ces santés (acteurs publiques, rôles des maires, agriculteurs, chambre d’agriculture, ANSES, association, acteurs de l’affichage environnemental ou du nutriscore, etc.), sans oublier les emplois générés par ces activités. La Coopération Agricole (LCA) a par ailleurs intégré le concept One Health dans sa raison d’être, vision 2030.

Perspectives et Enjeux : Vers une Transition Inclusive 

Quelques données de cette note font également réagir, quand on incite les agriculteurs à diminuer les doses d’antibiotiques dans les soins animaux (et c’est fortement le cas, -47% en 10 ans depuis 2012 !) ; mais en santé humaine, on est loin de cette diminution. On y apprend aussi que les tests de résistance aux antibiotiques sont réalisés par les vétérinaires, mais qu’il n’existe pas d’observatoire de cet objet pour la santé humaine. 

Cette note aborde des chiffres édifiants, certains pour prendre conscience, d’autres qui témoignent que les filières évoluent ! 

  • Selon l’OCDE, les infections résistantes aux traitements antiobiotiques pourraient tuer quelques 2.4 millions de personnes en Europe, en Amérique du Nord et en Australie entre 2015 et 2050 sans efforts de lutte supplémentaire. 
  • Les espèces exotiques envahissantes contribuent à 60% des extinctions connues à l’échelle mondiale. 
  • 6000 agents en équivalent temps plein assurent la veille et les contrôles de sécurité sanitaire, la DGAL en a la responsabilité et en 2022 sont budget était de 621 millions d’euros.   
  • En France 95% des éleveurs de bovins sont signataires d’une charte mise en place par la filière laitière sur les bonnes pratiques d’élevage ! 
  • En France, sur le marché des substances actives, les produits de biocontrole représentent 1/3 de ce marché, avec un chiffre d’affaires en progression de 16% entre 2020 et 2021. 

Les recommandations d’Agridées pour Une Seule Santé :

Le livre blanc « One Health/Une seule santé : augmentée, territoriale, avec les agriculteurs » publiée par Agridées est un exercice d’une grande richesse, mobilisant des ressources de qualité ainsi que l’intelligence collective. Sur la base de ce travail, Agridées à ainsi publié 5 recommandations pour une approche holistique du concept d’Une Seule Santé ?

  1. Élargir l’approche One Health pour inclure les santés des sols, des plantes et intégrer la dimension économique. Définir et mesurer One Health au niveau d’un territoire en utilisant divers indicateurs pour améliorer l’état de santé territoriale.
  2. Encourager les acteurs de la chaîne alimentaire à produire une alimentation durable à l’échelle territoriale, favorisant la santé des habitants et l’économie locale. Accompagner la transition vers de bonnes pratiques agricoles à travers des formations et des incitations financières.
  3. Accélérer la collecte et le traitement des données pour prévoir et gérer les risques sanitaires en croisant les données de surveillance de différentes santés au niveau territorial.
  4. Harmoniser la réglementation et les études d’impact des substances utilisées en santé humaine, animale et végétale. Mettre à jour les obligations entre usages professionnels et privés des produits de santé.
  5. Former toutes les générations sur la base de faits scientifiques, en mettant l’accent sur la nutrition et l’alimentation durable comme facteur de prévention.

Ne ratez rien des prochaines notes et livre blanc du Think Tank : https://www.agridees.com/notes

Rédaction : Liselore Martin et Alexis Bruhat

Lire nos dernières actualités :

Décarbonation et agriculture au sein du groupe EDF 

Le groupe EDF à organisé une journée « Agriculture et Décarbonation » le 25 avril 2024 sur le site des Renardières. Cette journée, riche en nouveautés, a mis à l’honneur les défis actuels agricoles mêlant économie, énergie et durabilité au cours de nombreux échanges ainsi que la visite des laboratoires du site,

VINEQUIP 2024 : Au cœur du changement climatique en viticulture

[ Changement climatique en viticulture ] Du 26 au 28 mars à Mâcon, AgrOnov et ses adhérents ont exposé sous le pavillon Vigne & Climat lors du Vinequip. Un espace inédit sur ce salon dédié à la filière viti-vinicole en Bourgogne Franche Comté, qui avait pour objectif de présenter aux

Carbone en agriculture : retour du SIA 2024 

AgrOnov s’est rendu au Salon International de l’Agriculture 2024 afin d’explorer les nouveautés et de rencontrer les acteurs de terrain. Nous nous sommes notamment rendus sur le stand de la Ferme Digitale, pour une journée consacrée au Carbone, animée par plusieurs experts. L’ACTA et FoodPilot ont également été force de

rejoignez-nous sur linkedin !

Rejoignez-nous